LA PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS AUX EXAMENS ET AUX CONCOURS


 

La participation des enseignants aux examens et aux concours de recrutement fait partie intégrante de leurs obligations de service (surveillances, élaboration des sujets, corrections, interrogations, participation à des jurys, saisie des notes...). Cette mission est prioritaire sur toutes les autres. Son inexécution est assimilée à un service non fait et donnera lieu à un retrait sur traitement équivalent (cf. rubrique « absence de service fait).

Des mesures ont été prises au cours des dernières sessions d’examens pour atténuer les effets de la convocation des enseignants aux différentes phases de l’organisation (élaboration des sujets, participation à des jurys, notamment) et il est tenu compte, dans la mesure du possible, des remarques qui sont faites par les chefs d’établissement.

Cependant, des progrès restent encore à réaliser.


A cet égard, le déploiement d’imag’in continue, cette application nationale permet de gérer les convocations des enseignants aux examens.
Il avait été mis en œuvre à titre expérimental à la session 2008 pour le baccalauréat général et technologique, pour la session 2009 son utilisation a été étendue aux examens professionnels (du CAP au BTS ) et pour la session 2010, avec l’arrivée de nouveaux outils financiers cette application verra sa généralisation.
Afin d’optimiser ce produit, un service « établissement » est mis en ligne. Ce service vous permet de :
- contrôler et valider les épreuves d’examens pour lesquelles vos enseignants sont déclarés compétents et les mettre à jour le cas échéant,
- de consulter et éventuellement éditer les missions affectées aux enseignants de votre établissements,
- de suivre les indisponibilités des enseignants et les mettre à jour le cas échéant,
Les informations mises à jours par vos soins seront automatiquement répercutées et exploitables par la division des examens et concours.
A cet égard, afin de fiabiliser les données concernant les compétences et les indisponibilités des enseignants placés sous votre responsabilité, je vous saurai gré d’actualiser ces informations dans IMAG’IN afin que le service des examens prépare les opérations d’affectation des intervenants.

 


Utilisation du vivier des enseignants

L’objectif affiché demeure la participation du plus grand nombre d’enseignants aux différentes phases de l’organisation des examens ; néanmoins, tous ne seront pas convoqués.

En effet, l’expérience acquise justifie, pour les corrections d’épreuves comme pour les oraux, la mise en réserve d’un certain nombre d’enseignants susceptibles d’intervenir en cas de défection d’un de leurs collègues.

Si l’on y ajoute les enseignants qui ont demandé à mes services de prendre en considération des situations personnelles ou des difficultés passagères suffisamment graves pour ne pas participer aux examens, cela peut amener certains d’entre eux à affirmer que nous connaissons mal le vivier des enseignants.

Depuis la session 2004, vous recevez au cours du troisième trimestre la liste des enseignants de votre établissement mise à jour à partir des informations que vous m’avez communiquées au mois de février en réponse à l’enquête de mes services.

Son affichage en salle des professeurs est de nature à rassurer les enseignants sur la connaissance de l’ensemble du vivier des professeurs.

Enfin dans le cadre de l’organisation des  examens professionnels , pour certaines spécialités le vivier des enseignants disponibles est extrêmement réduit ce qui conduit parfois à convoquer les mêmes enseignants à l’ensemble des phases du processus examen ce qui n’est pas sans répercussion pour votre établissement. La division des examens et concours en est consciente et continuera ses efforts en ce domaine dans la limite du possible.

Exemption de certains enseignants

La plupart des demandes d’exemption présentées par les enseignants arrivent revêtues de l’avis du chef d’établissement ; lorsque ce n’est pas le cas, cet avis est demandé avant décision.

Il convient de le rendre systématique de manière à permettre aux services de mieux prendre en compte les situations personnelles dignes d’intérêt.



Informations supplémentaires