LE SYSTÈME LICENCE - MASTER - DOCTORAT (LMD)

 

L'ARCHITECTURE DES ETUDES SUPERIEURES

Le système LMD contribue à l'harmonisation de l'enseignement supérieur dans les pays européens. Son objectif est de permettre notamment la comparaison des diplômes d'un pays à l'autre afin de développer la mobilité des étudiants.

Pour construire cet espace européen de l'enseignement supérieur, 4 dispositifs ont été retenus :

Les diplômes s'organisent autour de 3 grades, 3 temps forts dans les études universitaires :

- la licence (bac+3), niveau L,

- le master (bac+5), niveau M,

- le doctorat (bac+8), niveau D,

Les unités d'enseignement (UE) se préparent en semestres afin qu'un étudiant puisse plus facilement effectuer un semestre dans une université étrangère.

Les connaissances et compétences acquises sont validées grâce à un système de crédits ECTS (Européen Credit Transfert System). Chaque UE se voit ainsi attribuer un certain nombre de crédits. L'ensemble des UE d'un semestre correspond à 30 crédits ; la licence s'obtient en 180 crédits, le master en 120, soit 300 crédits au total de 5 années.

Pour autant, les niveaux intermédiaires bac+2 (BTS-DUT-DEUG ...), bac+4 (maîtrise ...) restent sanctionnés par un diplôme national et sont délivrés à la demande des étudiants. Les préparations aux concours pour l'accès aux métiers de l'enseignement et de l'éducation (CAPE, CAPES, Doc, CPE...) s'effectueront à la rentrée 2013 dans le cadre des écoles supérieures du professorat et de l'éducation, au sein d'un master "métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation" (MEEF) à Bac+5.

 

LE SYSTEME LMD DANS LES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE L'ACADEMIE

 

A l'Université de Picardie Jules Verne

 

La Licence

4 domaines de formations :

- Arts, lettres, langues

- Sciences humaines et sociales

- Droit, économie, gestion

- Sciences, technologies, santé

Chaque domaine se décline en mentions :

- domaine arts, lettres, langues : 4 mentions (arts ; lettres ; langues, littératures et civilisations étrangères ; langues étrangères appliquées)

- domaine sciences humaines et sociales : 7 mentions (philosophie ; psychologie ; sociologie ; sciences de l'éducation ; sciences sanitaires et sociales ; histoire ; géographie)

- domaine droit, économie, gestion : 6 mentions (droit ; science politique ; administration publique ; droit/anglais ; économie ; gestion)

- domaine sciences, technologies, santé : 8 mentions (chimie ; physique ; mathématiques ; informatique ; sciences pour l'ingénieur ; sciences de la vie et de la terre ; STAPS ; biologie humaine-santé)

La mise en place du système LMD à l'Université de Picardie Jules Verne permet également d'élever le niveau de formation à bac + 3 sur les sites délocalisés, notamment Beauvais, Saint-Quentin et Soissons.

 

Le Master

Préparé en 4 semestres après la licence, ce diplôme comporte 4 domaines :

- arts, lettres, langues (2 mentions, 8 spécialités)

- sciences humaines et sociales (5 mentions, 25 spécialités)

- droit, économie, gestion (4 mentions, 16 spécialités)

- sciences, technologies, santé (9 mentions, 30 spécialités dont une mention comprenant 6 spécialités en cohabilitation avec l'UTC)

Les spécialités expriment la voie choisie par l'étudiant, soit recherche, soit professionnelle. La première voie s'appuie sur les équipes d'enseignants-chercheurs et les laboratoires de l'université. La deuxième voie fait intervenir des personnalités issues du monde socio-économique dans l'enseignement.

Attention : les 2 voies doivent s'appuyer sur les labos !

 

Pour plus de renseignements : www.u-picardie.fr, rubrique "formation"

 

A l'Université de technologie de Compiègne

L'université de technologie de Compiègne délivre un titre d'ingénieur dans 5 spécialités (génie biologique, génie des procédés, mécanique, informatique et systèmes urbains) et propose depuis la rentrée 2004 le diplôme national de master dans le domaine "sciences et technologies".

Depuis la rentrée 2012 ce master s'intitule "sciences, technologies, santé" et comporte 4 mentions et 14 spécialités :

Mention « Ingénierie des services et des systèmes » (ISS)
Spécialité Qualité et performance dans les organisations (QPO)
Spécialité Ingénierie des systèmes d’information (ISI)
Spécialité Technologies des territoires de santé (TTS)

Mention « Innovation et complexité » (IC)
Spécialité Design centre utilisateur (UXD)
Spécialité Stratégie pour l’innovation en situation complexe (SIC)

Mention « Systèmes complexes en interaction » (MSCI)
Spécialité Biomécanique et bioingénierie (BMI)
Spécialité Systèmes mécatroniques et mécanique avancée (SMA)
Spécialité Technologies de l’information pour les systèmes autonomes en coopération (TISAC)

Mention « Transformation et valorisation des ressources naturelles (TRVN) avec l’UPJV
Spécialité Biotechnologie (Biotech)
Spécialité Procédés et technologies de valorisation des ressources renouvelables (PTV2R)
Spécialité Analyse, contrôle, qualité-traitement et qualité de l’eau (ACQ-TQE)
Spécialité Transformation chimique des ressources naturelles (TCRN)
Spécialité Génie des produits formulés (GPF)
Spécialité Enseignement en sciences physiques-chimie (ESPOC)

L’UTC propose également depuis 2008 une licence professionnelle « techniques avancées de maintenance – management et sûreté de fonctionnement ».

Pour plus de renseignements : www.utc.fr rubrique "l'offre de formation UTC"

 


Informations supplémentaires